Archives du mot-clé Fondation Cartier

« Freeing Architecture », l’incontournable exposition parisienne

© Sipane Hoh

Située dans le 14ème arrondissement de la capitale française, la Fondation Cartier, réalisée par Jean Nouvel, accueille en ce moment l’une des plus impressionnantes expositions : « Junya Ishigami, Freeing Architecture ».

Située au 261 boulevard Raspail, la Fondation Cartier est connu par ses diverses expositions d’art contemporain. Une fois n’est pas coutume, cet été, l’équipement culturel de verre et d’acier devient l’écrin pour une exposition monographique très singulière. Mais d’abord parlons un peu de l’architecte Junya Ishigami.

Du pays de l’origami

Né en 1974 dans la préfecture de Kanagawa, Junya Ishigami étudie à l’université des beaux-arts et de musique de Tokyo. Passionné dès le départ par le lien entre l’architecture et la nature, le jeune architecte diplomé en 2000, travaille à l’agence SANAA avec Kazuyo Seijima et ses associés. C’est en 2004 qu’il ouvre sa propre agence. Ishigami se fait remarqué à la 12ème  biennale d’architecture de Venise quand on lui a decerné le prestigieux Lion d’or. Et bien qu’il ne possède pas un grand nombre de réalisations, la Fondation Cartier lui rend hommage à travers une exposition qui dépasse les attentes.

Croisant astucieusement tradition japonaise et esthétisme contemporain, les œuvres de Junya Ishigami se révèlent dans toute leur splendeur. Dans un univers unique où règnent l’épurement et la limpidité, l’architecte réussit à faire dialoguer l’architecture et la nature. Et bien que l’on puisse trouver ce dernier trait chez certains de ses prédécesseurs, l’architecture d’Ishigami comprend un caractère unique avec lequel il parvient à se détacher pour mieux s’exprimer.

« Freeing Architecture » est une exposition qui va au-delà du simple formalisme et tout en s’immisçant au cœur même de l’architecture, délivre la pensée de son architecte. Le visiteur qui déambule entre les maquettes découvre un monde merveilleux à la fois délicat et loquace. Poétique par ses traits, fonctionnelle pour ses principes, l’architecture de Junya Ishigami ne peut qu’émerveiller plus qu’un entre nous. Il reste encore une semaine pour la découvrir.

© Sipane Hoh
© Sipane Hoh
© Sipane Hoh
© Sipane Hoh
© Sipane Hoh
© Sipane Hoh
© Sipane Hoh
© Sipane Hoh

Les photos: © Sipane Hoh