Archives par mot-clé : Açores

Aux Açores, une charmante maison de couleur rose

© Fernando Guerra | FG+SG

Dans l’archipel des Açores,  sur la côté sud de l’île São Miguel, à Ponta Delgada, l’agence d’architecture italienne Atelier Mezzo (Giacomo Mezzadri et Joana Oliveira) vient de livrer une charmante villa de couleur rose. Simplicité, sobriété mais aussi charme sont au rendez-vous.

C’est le résultat d’une belle réhabilitation ainsi qu’une reconversion d’une ancienne écurie datant du début du XXe siècle. Les architectes de l’Atelier Mezzo ont accompli un travail subtil en reconvertissant l’ensemble en deux maisons d’hôtes.

Respecter l’existant

L’objectif principal était, dès le début, la conservation du caractère, des lignes ainsi que l’atmosphère rurale de la construction, tout en adaptant la structure à une toute nouvelle typologie ainsi qu’aux dernières normes et réglementations. En conséquence, de nouvelles ouvertures ont été soigneusement découpées dans les façades colorées et sur le mur de pierre, par la suite, un nouveau volume a été ajouté à la construction principale, ce qui a permis l’intégration d’une deuxième maison de taille plus petite dans l’ensemble.

La plus grande maison se développe sur deux niveaux. Le rez-de-chaussée s’ouvre sur les espaces extérieurs environnants et crée un étage en semi-niveau où un espace commun donne accès aux suites privées et à l’aire de service. L’étage supérieur contient les espaces communs, il tire parti de la structure du toit et de sa hauteur. De la cuisine, on accède à une terrasse qui est située au-dessus du rez-de-chaussée de la petite maison .

En réinterprétant l’architecture vernaculaire

Certains éléments rajoutés comme les escaliers extérieurs qui relient à la terrasse extérieure, ou le bois blanchi utilisé pour les intérieurs, sont des réinterprétations de l’architecture vernaculaire des Açores. Un joli clin d’œil aux maisons environnantes. Quant aux tons rosés et ocres vieillis, elles confirment l’identité architecturale la zone où se trouve l’édifice. Ainsi, l’ocre qui était traditionnellement utilisé pour encadrer les fenêtres et les portes, a été utilisé dans la cuisine et les chambres, ajoutant une relation subtile entre l’intérieur et l’extérieur.

A l’intérieur, les meubles ont été réalisés sur mesure. Ils ont été soigneusement conçus afin de créer une atmosphère épurée et paisible, donnant l’importance aux vues extérieures. Le bois, matériau local, a été abondamment utilisé dans la construction, les meubles et les vieilles poutres de pin et d’acacia, récupérés sur le site, ces dernières ont été transformées en tables. Tout montre une grande implication de la part des architectes pour garder l’esprit des lieux en réalisant une touche nouvelle et joyeuse.

© Fernando Guerra | FG+SG
© Fernando Guerra | FG+SG
© Fernando Guerra | FG+SG
© Fernando Guerra | FG+SG
© Fernando Guerra | FG+SG
© Fernando Guerra | FG+SG
© Fernando Guerra | FG+SG
© Fernando Guerra | FG+SG
© Fernando Guerra | FG+SG
© Fernando Guerra | FG+SG

Le site de Mezzo Atelier : ici.

Les photos: ©  Fernando Guerra | FG+SG

Comme une boîte posée à même le sol

© Paulo Goulart

Aux Açores, A Rabo de Peixe, sur une parcelle avec une vue dégagée, l’agence d’architecture ARCO mais a réalisé une maisonnée en béton qui affiche une belle allure. Sobriété et simplicité sont au rendez-vous.

Située sur le côté nord de l’île S.Miguel, la parcelle offre une vue imprenable sur les champs et les forêts. Le propriétaire demandait, dès le départ, un projet ouvert sur son environnement et à la fois en harmonie avec la nature. Quant à l’intérieur de la maison, le propriétaire souhaitait y intégrer quelques souvenirs de voyage, le tout dans des tons minimalistes.

Minimalisme accrocheur

La conception est simple, le béton se révèle sous son effet le plus brutal possible. Les limites entre l’intérieur et l’extérieur de la maison sont délicieusement estompés, comme si l’ensemble faisait partie de son environnement.

Les architectes ont conçu et construit une boîte en béton posée à même le sol où l’espace de vie est séparé de l’extérieur uniquement par un ensemble de panneaux de verre coulissants. Les intérieurs sont épurés, ils sont agencés avec goût. Les détails sont soignés. La brutalité du béton met gracieusement en valeur le mobilier minimaliste.

Dans une parcelle entourée de hauts murs en pierre, la villa est discrètement située à l’extrémité ouest, loin de la rue. Quant à l’espace intermédiaire entre la construction et la rue, il forme un généreux jardin et procure aux habitants un sentiment d’intimité.

De l’extérieur, la construction se matérialise à travers l’ombre et la lumière, sa présence apparait et disparait suivant le point de vue où l’on se trouve. L’espace qui contient les pièces de nuit, se développe comme une boîte dans la boîte. Les grandes baies vitrées constituent la seule limite avec l’extérieur. L’ensemble est minimaliste mais très accrocheur.

© Paulo Goulart
© Paulo Goulart
© Paulo Goulart
© Paulo Goulart
© Paulo Goulart
© Paulo Goulart
© Paulo Goulart
© Paulo Goulart

Pour plus d’informations sur l’agence d’architecture ARCO mais : ici.

Les photos: ©  Paulo Goulart