En Espagne, une rénovation qui a de l’entrain

 

© Héctor Santos-Diez

Dans la province d’Ourense, en Espagne, l’agence d’architecture Muiños Otero López Arquitectura a réalisé le réaménagement du centre du quartier, un bâtiment qui était en ruine et dont la structure était sur le point de s’effondrer. Le résultat est enchanteur.

Se réapproprier l’espace public

Au rez-de-chaussée, une salle polyvalente et diaphane est organisée, elle est destinée à diverses activités comme les conférences, les ateliers, les réunions. Outre la pièce principale, une boutique et des toilettes adaptées aux personnes à mobilité réduite sont installées. L’espace intérieur est complété par le toit accessible en jardin.

L’intervention est proposée comme une tentative de réappropriation de l’espace public, ouvrant la vue sur le bâtiment depuis la partie supérieure de la vallée et créant un jardin public sur le toit. Dès le départ, l’idée du projet consistait à mettre en évidence l’église de Noallo de Abaixo, en utilisant comme stratégie la création d’un point de repère qui fonctionne comme un nœud. En ce qui concerne la couverture du jardin, les architectes ont créé un espace flexible et polyvalent, capable de devenir un point de rencontre pour les différents groupes, tels que les jeunes, les femmes, les enfants, les lecteurs.

Récupérer la mémoire de l’ancien

Récupérer la mémoire et le caractère du bâtiment existant était le point de départ de l’intervention. L’équilibre entre les matériaux traditionnels et l’utilisation des systèmes de construction actuels ont conduit à simplifier le nombre de solutions constructives permettant de réaliser un projet à faible coût. À partir de l’enveloppe structurelle réalisée, l’intérieur du centre du quartier contenait des solutions simples et économiques.

En raison du budget minimal de l’intervention, tous les éléments structurels sont visibles. Ce processus constructif permet de montrer le squelette du bâtiment qui est entièrement en béton armé. Quant à la conception de l’éclairage, elle comprend des luminaires à LED mais aussi de l’éclairage fluorescent à l’intérieur. Le respect du caractère original du bâtiment marque clairement le choix de la palette des matériaux, la réduisant au minimum et recherchant l’équilibre entre les matériaux traditionnels et les nouveaux. Déshabiller la construction de toute couverture superflue est le point de départ, pour mettre en évidence l’authenticité de l’intervention.

Il a été décidé d’ouvrir le bâtiment sur la place,  en optant pour une façade en verre. Sur le toit de l’immeuble, la présence d’un escalier permet d’accéder au jardin avec vue sur la vallée. Pour la construction du toit, les architectes ont entrepris de différencier les diverses zones en cherchant à diluer le bâtiment dans le paysage. La réhabilitation de Muiños Otero López Arquitectura comprend de multiples qualités.

© Héctor Santos-Diez
© Héctor Santos-Diez
© Héctor Santos-Diez
© Héctor Santos-Diez
© Héctor Santos-Diez
© Héctor Santos-Diez
© Héctor Santos-Diez
© Héctor Santos-Diez

Le site de Muiños Otero López Arquitectura: ici.

Les photos : ©  Héctor Santos-Diez