Au Portugal, un complexe sportif sobre et épuré

© João Morgado

Au Portugal, à Viana do Castelo l’architecte Valdemar Coutinho vient de livrer un complexe sportif aux allures brutalistes, composé d’une entrée en porte à faux et d’un subtil jeu de cubes. Sobriété, simplicité mais aussi frugalité sont au rendez-vous.

Se fond dans le paysage

Au nord du Portugale, dans la ville Viana do Castelo réputée par ailleurs pour la pratique du surf, l’architecte Valdemar Coutinho a réalisé un équipement sportif qui prend place à un carrefour de la ville et se fond admirablement dans le paysage urbain environnant.

Les autorités locales prévoyaient, dès le départ, un complexe public qui desservirait toute la communauté en fournissant une gamme d’installations sportives. En réponse, les architectes ont conçu un bâtiment qui occupe presque la totalité du site. Un espace d’une surface de 650 m² avec une hauteur sous plafond de 7,5 mètres est prévue pour les jeux de basketball et le volleyball.

De verre et de béton

L’entrée principale se trouve sous un porte à faux, elle peut accueillir jusqu’à 80 personnes. L’aire de réception est reliée à une cafétéria, aux toilettes et aux espaces techniques. Dans le hall d’entrée, l’artiste Rário a créé une installation murale constituée de divers panneaux de tuiles grises en relief. Ces derniers font allusion aux crustacés et aux algues des plages voisines. Tandis que les façades aux tons gris font référence à l’océan voisin.

Malgré le contraste avec l’architecture traditionnelle des constructions voisines, le projet occupe toute la parcelle et s’intègre à son contexte tout en se démarquant par son apparence. Selon les architectes, le choix du béton brut résulte des contraintes budgétaires serrés qui sont devenues un défi pour composer leur projet. D’autre part, les matériaux semblent harmonieux, le mariage du verre et du béton apporte une certaine rigueur à l’extérieur tandis qu’à l’intérieur certaines espaces jouissent de murs recouverts de bois. Ce dernier apporte une ambiance chaleureuse qui contraste avec l’enveloppe du bâtiment.

© João Morgado
© João Morgado
© João Morgado
© João Morgado
© João Morgado
© João Morgado
© João Morgado
© João Morgado

Le site de l’agence de Valdemar Coutinho : ici.

Les photos : ©  João Morgado