Une forteresse en béton en guise d’habitation

55-5

En Corée, les architectes de l’agence Moon Hoon ont réalisé une construction atypique pour un client exigent. L’originalité du sujet se mêle à la diversité des formes pour un résultat étonnant.

Il s’agit d’un célèbre photographe souhaitant détenir « le château moderne de Dracula » qui comporte à la fois la résidence de l’artiste ainsi que son studio, le tout sur une parcelle enclavée entre deux rues, l’une faisant 20 mètres de large et l’autre 6 mètres.

Les architectes de l’agence Moon Hoon ont profité de la situation particulière du terrain pour concevoir à la demande de l’artiste une entité avec deux entrées différentes. Ainsi, la séparation se fait non seulement via la forme du bâtiment mais également à travers les matériaux utilisés.

Tandis que le corps de la construction qui est en béton brut donne l’impression d’un impénétrable monolithe, le bois ainsi que le verre donnent quelques traits doux à la façade. Sans parler des vastes terrasses qui ramènent une abondante luminosité à l’intérieur tout en procurant une vue imprenable sur les environs.

Le projet présente une superposition ainsi qu’un jeu savant de parallélépipèdes d’où résulte un curieux patchwork urbain qui tout en matérialisant le vœu du photographe coordonne admirablement les fonctions.

55-2

55-4

55-6

Le site de Moon Hoon : ici.

Les photos : © Kim Yong Kwan / Moon Hoon

Une réflexion au sujet de « Une forteresse en béton en guise d’habitation »

Les commentaires sont fermés.