Archives du mot-clé Nigeria

NLÉ décroche le Lion d’argent de la biennale d’architecture de Venise 2016

©Jacopo Salvi / La Biennale di Venezia
©Jacopo Salvi / La Biennale di Venezia

Cette année, à la biennale de Venise, les projets intéressants sont nombreux. L’un d’eux a toutefois réussi à attirer l’attention du jury et a décroché le Lion d’argent. Il s’agit de l’école flottante de l’agence d’architecture NLÉ nommée également pour le prix Aga Khan 2016.

L’architecte nigérian Kunlé Adeyemi (l’agence NLÉ) a obtenu le Lion d’argent pour avoir construit son école flottante à la Biennale de Venise. C’est une idée remarquable qui fait avancer certains travaux de recherche dans la construction pour les régions sujettes aux inondations.

Lors de la 15ème biannale d’architecture de Venise, Adeyemi et son agence ont réalisé la construction de l’école flottante Makoko (prévue pour le Lagos, au Nigeria) en adaptant son ingénierie aux conditions climatiques de la lagune. Le premier prototype ayant été créé pour les régions côtières de l’Afrique qui ont peu d’infrastructure permanente en raison des inondations imprévisibles.

Une architecture utile

Comme l’original, MFS II est une structure flottante de forme pyramidale à trois étages dont la surface est de 220 m². MFS II a été assemblée pour la Biennale d’architecture 2016 par quatre constructeurs en seulement 10 jours en utilisant une tonne de métaux et 13,5 tonnes de bois pour la charpente en plus des 256 barils de plastique pour faire flotter l’ensemble.

L’école flottante fait partie de l’exposition intitulée « Waterfront Atlas » qui se penche sur le développement des communautés côtières. Le contraste qu’elle exerce avec son environnement plutôt minéral est tout simplement subtil. La structure montre une inventivité ainsi qu’une habileté doublée d’une volonté de créer une architecture utile sans oublier le côté plastique du projet.

Le jury a salué le projet comme « une puissante démonstration, que ce soit à Lagos ou à Venise, que l’architecture, à la fois emblématique et pragmatique, peut amplifier l’importance de l’éducation ».

Kunlé Adeyemi travaille également sur une folie architecturale qui va accompagner le projet de Bjarke Ingels pour la Serpentine Gallery Pavilion de cette année dans les jardins de Kensington de Londres.

©Italo Rondinella_La Biennale di Venezia
©Italo Rondinella / La Biennale di Venezia
©Jacopo Salvi_La Biennale di Venezia
©Jacopo Salvi / La Biennale di Venezia